YourWorld
Contexte et Météo
Bluebell est une petite ville d'environ un millier d'habitants qui se situe dans l'état français de YourWorld au Canada. Située dans une plaine entre deux montagnes, elle est connue pour avoir un temps très difficile en température (-14°C en hiver en moyenne et 30°C l'été). Bluebell fait partie des nombreuses îles de l'archipel de Blusday. Elle a été fondée en 1702 par Cyrus Lavinius Jeremiah Jones. Le président actuel de l'archipel est Rémi Fitzgerald, fortement apprécié dans les sondages et chez les citoyens...Bluebell fut fondée un jour par un riche industriel venu d'Europe, cherchant à créer un territoire à son nom. Lire la suite...
Version 4.1

Découvrez la bande annonce de la réouverture de YourWorld, marquant l'arrivée de la version 4.1 du RPG tant apprécié de ses citoyens.
YOURWORLD
SOYEZ YOURWORLD.
Vous avez un soucis par rapport à votre profil ou vous souhaitez changer de compte? Rien de plus simple, cliquez ici
Les recrutements sont ouverts ! N'hésitez pas a postuler en cliquant ici
Rejoignez nous sur la page facebook de YourWorld en cliquant ici

Partagez | 
 

 Grazia Halloway - I want you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Modération
avatar
Reann
“ Grazia Zia Halloway ”

24 ans
Hispano-Américaine
Célibataire
Bryden Jenkins
Maison d'édition
who i am
Zia est une jeune fille débordante d'imagination, elle préfère la compagnie des livres vu qu'elle aimerait bien avoir comme boulot, un travail dans la maison d'édition de Bluebell. Elle est franche, froide, solitaire la plupart du temps mais sait avoir le coeur sur la main quand il le faut. Elle a plusieurs facettes, elle est quelques peu bipolaire. Elle est grande gueule et a 100% confiance en elle et en son physique, blonde aux yeux bleu qui pour certaines choses peut être avantageux.

i want you
Zia possède un corps normal, ou peut être légèrement maigre, au niveau de son bassin mais garde quasiment de très belle forme. Elle a de long cheveux blond, lisse qu'elle laisse à peu près tout le temps détachés. Et elle a aussi de grand yeux bleu que sa mère lui a un peu donné en héritage. Elle a un nez fin et des traits du visage comparable à ceux d'une barbie, mais Zia n'est pas non plus un modèle dans la vie de tout les jours, drogue et fumette rythme son quotidien, ce qui lui rend le teint palis et non celui d'une jeune femme de vingt-quatre ans.
© GASMASK

_________________

   
All the thing I have are regrets
Revenir en haut Aller en bas
Modération
avatar
Reann
La carte de ma vie
Grazia Halloway
After the gates of prophecies A million light years away from me Straight for the eye of destiny Reaching the point of tears. ▬ ZIA

"Cher faux père,
J'espère que tu te plait, là ou tu es, si tu es là-bas c'est tout sauf à cause de moi, je t'en voudrais toute ma vie, pour toutes les années, morbide, froide et peu joyeuse que tu m'as fait vivre, j'avais hélas besoin d'un père à mes côtés pour m'épauler et me soutenir. En neuf années de ma vie, je m'étais reconstruite seule, en vingt-quatre années toutes entières, j'avais évolué seule, à l'aide d'une mère qui malheureusement était partit trop tôt. Le monde fait mal les choses, car le pire de tous c'était toi, tu aurais du sacrifier ton âme pour la sauver, comme tu l'a sacrifié aussi minablement en me mentant et en me dénigrant. Je te suis quand même reconnaissante, tu m'as fait comprendre que sur cette terre, il ne faut jamais baisser les bras, et surtout ne jamais penser que quelqu'un sera là pour t'aider un jour ou l'autre, j'espère juste une chose, que jamais personne ne supportera les regards que tu me lancer quand j'étais gamine, car finalement même à mon pire ennemi je ne le souhaiterai pas.
Mon subconscient ne penser pas que tu allais évoluer et je crois qu'il avait raison, un côté de moi penser que je tenais mon intelligence de toi, mais finalement la nature m'a montré la vraie source de mon intelligence.Je te souhaite juste les meilleurs années de ta vie entre quatre murs, avec la meilleur ironie au monde.
Zia Halloway,
Ta fille que tu aimes."

Vous vous demandez sans doûte pourquoi je vous donne cet lettre maintenant, tout simplement parce que tout a commencé à mes neuf ans, neuf putain d'années passé sur cette terre, accompagné d'un père horrible et d'une mère légèrement à l'ouest.
Voila oû tout a commencé,

Sept années de perdues :

"-Zia  tu peux te réveiller, ta mère nous attend."
Je n'avais aucune envie de me lever, j'étais sous ma couette, il faisait froid, il était sans doute, à vu de nez, dix heure du matin, je n'avais pas très envie de me lever. Hier une amie, avait fait une fête pour célébrer son anniversaire, on avait fait un goûté, c'était génial, mais sans mentir je n'avais pas forcément l'habitude. J'avais le nez sous la couette, les yeux plongés dans un noir profond, je frissonnais simplement à l'idée de poser mon pied, sur le parterre gelé. Mais malheureusement à part si je voulais que mon père ne revienne, j'étais contrainte de sortir de mon lit. Il était bien 10h du matin, j'étais claquée et pour ne pas changer mon père, me faisait bien remarquer que je n'étais toujours pas à la hauteur de ses attentes, de la fille idéale.
J'étais seule avec mon père, ma mère était sortit avec des amies et pourtant mon père, n'avait pas forcément était enchanté. Mais comme il disait souvent, personne pouvait être aussi parfait que lui.
On c'était mit en route,pendant que l'on était dans la voiture de mon père, il avait reçu un appel qui lui avait presque fait faire un accident. Je n'avais jamais compris sur le coup ce qu'il c'était passé.

Dix années de perdues :

J'avais oublié depuis ce jour-là, ce que voulait dire souffrance, je n'avais jamais vraiment oublié ce coup de téléphone, ce moment dans la voiture, ce mini accident, cet voix peiné derrière ce numéro, j'étais jeune, innocente à cet-époque là, j'avais hélas, besoin de mon père et de ma mère. Mais le destin en avait choisis autrement, on m'avait enlevé ma mère et mon père était devenus horrible avec moi.Il m'avait tellement détesté toute ces années sans aucune raison, que le jour ou ce drame c'était produit il avait changé du tout au tout.
Du plus loin que je me souvienne, je n'avais jamais était heureuse, depuis la mort de ma mère, j'avais perdu pied, j'étais rentré dans des choses mal et peu seine d'esprit. J'avais perdu les pédales et le guidon au passage et personne de mon entourage m'aider à reprendre le droit chemin, j'avais fait les mauvais choix, les mauvaises fréquentations aussi.
Je me souvenais aussi des moments de joie, que je partageais avec ma mère, mes anniversaires, les fous rires, les moments de tristesse, les petits moments de d'espoir amoureux, c'était une mère unique, une mère idéale. La souffrance en générale est décrit comme quelque chose d'éphémère, qui ne dura pas toute notre vie, qui partira un jour ou l'autre, que chaque personne saine d'esprit arrive à ne pas se décourager, et qu'un jour ou l'autre il ou elle trouvera le chemin du bon couloir, je ne savais pas ce que c'était se charabia, on m'en avait dis des belles conneries, sur la vie, la mort, l'amour, mes parents et encore plus sur la souffrance, j'avais pris des traitements, j'avais pris des coups, des gifles je m'étais relevé, mais je n'avais toujours pas réussi à coller mon pansement sur mon cœur. J'avais été écorché vif, et ça quelqu'un avait un remède ?
Beaucoup disaient que la seule chose qui sauverait ma vie, aurait été un amour sincère, mais la seule personne que j'aimais été partit il y a six ans maintenant et durant ces six années de ma vie entière je m'étais posée tellement de question, me demandant si réellement, j'arriverai un jour à tourner la page. A quoi cela servait d'aimer de donner corps et âme à une personne, pour finalement que le monde l'arrache de vous, sans même vous laissez le temps, de digérer et d'encaisser le coup, d'arriver à vous relevez sans vous paraître con, ni pitoyable. Je n'avais aimé qu'une fois, une seule femme, cet femme-là c'était celle qui m'avait mit au monde, le monde lui , lui avait arraché la vie, alors je ne voyais pas pourquoi je devais continuer d'être heureuse, enfin c'est ce que je croyais.


Dix-huit années de perdues :

Mon père et moi, on avait jamais réussi à s'entendre, depuis mon plus jeune âge il me dénigrait, me regarder salement et pourtant dieux sait que j'avais un sang encore plus pur que lui, il ne m'aimait pas et ne m'avait jamais aimer, la plus belle ironie de mon pauvre sort était que je ne lui en demander pas moi, de l'amour, il pouvait se le garder, j'étais meurtris finalement du comportement de mon géniteur, je ne comprenais pas les fautes qu'il me mettait sur le dos. J'étais blessée, seule et sans famille, depuis cet tragédie, mon père n'avait même pas eu le courage de revenir me parler, il m'avait lâchement remis en famille d'accueil. De toute façon la lâcheté été sa plus belle qualité, vous avez sentit l'ironie ? Je me retrouvais des fois, dans ma chambre en pleure essayant de m'imaginer une vie, plus rose, moins sombre avec des couleurs, essayant simplement de m'enlever de cette BD en noir et blanc, j'avais toujours rêvé de ressentir moi aussi l'amour d'un père, le regard d'un géniteur fier de sa fille, qui se pliait en quatre sous ses ordres, pour arriver à le satisfaire, je n'avais jamais était celle qu'il voulait, je le voyais, je le sentais. Alors j'avais changé du tout au tout, il ne me voulait pas ? J'espère que le changement il acceptera ! Ah merde ! C'est vrai, ça fait sept  années en tout qu'on ne c'est pas adressé la parole, quel bon père ! Surtout depuis la révélation qui m'avait fait comprendre pourquoi il me dénigrait temps. Mais au finale celui qui avait fauté, celui qui avait rendu ma mère malheureuse, c'était lui.

Et maintenant ?

Après avoir passé toute une année en famille d'accueil, je ne sortais pas, je ne mangeais plus, je ne dormais plus et encore j'avais l'impression de mourir chaque jour, de m'endormir et de remourir au petit matin. Ce n'était plus une vie j'étais devenue, ma pire ennemie  ,je me battais contre moi-même chaques fois que je voulais réussir quelque chose. Au final j'étais juste devenue une femme peut-être un peu plus forte de la moyenne et la seule chose que j'aimais faire c'était rester dans la fôret à côté de chez moi. Jusqu'au jour ou j'ai décidé de déménager à Bluebell avec le peu d'économie que j'avais fait. J'étais mieux dans ma peau et finalement je peux même dire que quand mon coeur était au plus bas dans un monde étrangement sombre, je sentais cette petite fleur naître en moi pour rallumer la flamme.
Maintenant cela fait 6 ans que je suis à Bluebell, six années que je n'ai pas vu mon géniteur et franchement pour être franche il ne me manque pas du tout.


© Gasmask

_________________

   
All the thing I have are regrets


Dernière édition par Stoli le Lun 4 Sep - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Modération
avatar
Reann
Salut, comme je pense que ceux qui vont commenter seront des modos les filles, je voulais savoir si c'est possible de changer mon identité sur mon profil s'il vous plait =) <3

_________________

   
All the thing I have are regrets
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen légendaire
avatar
Hayt
cc chérie 

_________________

JUST LIKE CIRCUS
i make it hot when i put on a show i feel the adrenaline moving through my veins spotlight on me and i’m ready to break i’m like a performer, the dance floor is my stage better be ready, hope ya feel the same all the eyes on me in the center of the ring just like a circus when i crack that whip, everybody goin' trip just like a circus (c) end+fetish
Revenir en haut Aller en bas
Modération
avatar
Reann
cc ma femme !!!

_________________

   
All the thing I have are regrets
Revenir en haut Aller en bas
Citoyen intermédiaire
avatar
Neehra


Bienvenue à Bluebell ! Pour ton changement d'identité, va dans "modification du profil" chez ma collègue bby @Ferway

_________________

neehra saklarenko
You know I'm back like I never left, another sprint, another step another day, another breath, been chasing dreams, but I never slept  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
 
Grazia Halloway - I want you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
YourWorld :: Découvrir le RPG :: Présentations acceptées-